Historique

Après près de 50 années d'activité toujours renouvelée au service du rayonnement d'une France plus ouverte, le FERAM, désormais dénommé Forum d'Echanges et de Rencontres d'Administrateurs Mondiaux, constitue plus que jamais, grâce à l'engagement de ses membres et aux relations avec de grandes institutions concernées, un point d'appui dans le maintien et la relance d'un réseau international de professionnels et de cadres dirigeants sur tous les continents dont les échanges sont utiles à tous. 

L’objet du FERAM, association de la loi de 1901, était à sa création en 1965, de concourir à l’accueil des étudiants et fonctionnaires étrangers en formation complémentaire à l’Institut International d’Administration Publique, 2 avenue de l’Observatoire. Les locaux du FERAM sont situés au Rez de chaussée du 56 rue Gay-Lussac, à Paris, dans  le 5ème Arrondissement. 

Initié parFrançois de Prunières-sj, avec le soutien de Jean Bailloudu Ministère des Affaires étrangères, en lien avec la création de l’IIAP par le Général De Gaulle, le FERAM a célébré le 5 octobre 2015  son 50ème anniversaire à l’occasion d’un colloque international marqué par une réflexion en profondeur sur ce qui a été réalisé depuis 1965 et sur ce qui pourrait être fait mieux encore au service de nos administrations respectives, qu’elles soient centrales ou territoriales, nationales ou internationales. 

Au départ centré sur l’accueil d’un public de stagiaires de longue durée, venant des pays africains (première appellation : « Foyer d’Echanges et de Rencontres Africains et Malgaches »), l’activité du FERAM a évolué, comme celle de l’IIAP, vers une plus grande diversité géographique et une diversification des publics. Après avoir été lié pendant plus de 50 années avec l’IIAP par Convention renouvelée annuellement, toujours avec l’appui du Ministère des Affaires étrangères, le FERAM s’est associé à de nouveaux partenaires institutionnels dans le cadre d’une Francophonie plus ouverte.   

Avec la fusion de l’ENA et de l’IIAP et à la suite du départ pour Strasbourg de l’Ecole Nationale d’Administration et de ses cycles longs, le FERAM a élargi ses activités vers la satisfaction des besoins d’un public plus divers et de haut niveau (CISAP, ….), incluant des fonctionnaires appelés à occuper des postes clés dans leur pays, au sein des administrations centrales ou territoriales, dans des représentations diplomatiques comme dans les organisations internationales, et même au sein des Gouvernements. Nombre d’anciens se retrouvent aujourd’hui aux plus hautes responsabilités dans leur pays.

Les rencontres, colloques, petits-déjeuners et diners-débats que le FERAM organise régulièrement, avec des personnalités invitées et les membres de l’Association, sur une base strictement bénévole et respectueuse de toutes les croyances ou orientations philosophiques, ne contribuent pas seulement à l’accueil des collègues étrangers et à leur information sur la société française et les institutions, mais en retour, apportent beaucoup à notre perception de leur point de vue, la place qu’ils reconnaissent à la France et à l’Europe dans le monde d’aujourd’hui.  

Au cours de toutes ces années, ce sont quelques 6000 cadres supérieurs, des administrations publiques et de la diplomatie, venus de tous les continents qui sont passés par l’ENA-IIAP et le FERAM.   Si beaucoup ont pu conserver des relations fructueuses, notamment grâce à l’existence, dans quelques pays, d’amicales des anciens, d’autres attendent du FERAM qu’il puisse revivifier un réseau international riche d’un potentiel d’échange et d’influence incomparable.

Cela constitue l’une des nouvelles priorités du FERAM dans le cadre d’une dynamique renouvelée avec la mise en place d’un site internet et d’un réseau international et la relance d’une InfoLettre. A la lumière des priorités stratégiques définies par tous les gouvernements concernés, ce nouvel élan a été confirmé par l’élection d’un Conseil d’Administration international largement renouvelé, la désignation de Délégués et l’installation prochaine des Correspondants-pays en lien avec les associations correspondantes ainsi que par l’organisation d’une conférence internationale en fin d’année 2018. Un Comité d’honneur international sera installé à cette occasion.

Documents à consulter